L’implantation de défibrillateurs

Quelle meilleure façon de servir autrui que de contribuer à sauver des vies ? C’est l’objectif poursuivi par l’implantation de défibrillateurs. Initiée il y a quelques années dans la Communauté d’Agglomération de Charleville-Mézières, Cœur d’Ardenne, cette campagne se concentre depuis l’an passé sur la ville de Charleville avec laquelle un vrai partenariat se développe. L’appareil installé le 28 juin 2012 dans le gymnase du Château a été financé, d’une part par une subvention de la Fondation Rotary, d’autre part grâce à une partie des bénéfices du Loto de la Roue 2012.

Comme l’a rappelé Jean-Paul Torre, Président du club en 2011-2012, il est désormais démontré que le taux de mortalité dû aux accidents cardiaques est en baisse, principalement grâce à une plus grande rapidité d’intervention. La multiplication des défibrillateurs va dans ce sens. Encore faut-il savoir s’en servir… C’est pourquoi le Rotary Club Charleville-Rimbaud a souhaité, avec la Mairie de Charleville, faire de l’inauguration de l’appareil installé le 28 juin 2012 dans le gymnase du Château un événement à la fois convivial et éducatif de sensibilisation aux gestes qui sauvent.

Après l’intervention de Madame Claudine Ledoux, Maire de Charleville-Mézières, nous avons ainsi entendu Anne Leblond, chargée de mission « sécurité » auprès de l’Inspection Académique, Cédric Mionnet, ancien footballeur professionnel, qui a présenté le point de vue d’un sportif de haut niveau (il travaille par ailleurs au Conseil Général) et nous avons assisté à une démonstration par un spécialiste du corps des pompiers.

Grâce aux fonds recueillis à l’occasion de l’édition 2008 du Concours des Métiers de Bouche, un premier appareil avait été implanté le 9 juillet 2008 à Warcq, commune de l’Agglomération qui accueille le Rotary Club Charleville-Rimbaud en tant qu’association. Il avait été installé dans une pharmacie, lieu stratégique vers lequel on se dirige spontanément en cas de malaise, «un lieu, où l’on va chercher du secours, des réponses à des inquiétudes médicales et paramédicales», comme l’a dit Bernard Pierquin, alors Président du club, dans son discours d’inauguration.

Un autre défibrillateur, acheté grâce aux bénéfices du Loto de la Roue 2011, a été remis au Musée de l’Ardenne le vendredi 1er juillet 2011 également en présence de Madame Claudine Ledoux, Maire de Charleville. Eric Haouy, Président du club en 2010-2011, a fait référence en cette occasion au slogan du Rotary «l’Humanité en action» ; il a rappelé que le terme «humanité» ne devait pas être compris au sens réducteur de rassemblement des êtres humains mais renvoyait à l’esprit humaniste qui anime les membres du Rotary.
> Voir l’article de presse (PDF)

Catégorie : Réalisations | Commentaires »

Laissez un commentaire